Poï Poï c’est pas fini 

Ce stage est particulièrement conseillé à ceux qui se préparent à présenter des concours d’entrée en école d’art. Il permet de travailler avec des étudiants en 5e année de l’Ensba dans différents lieux et de parcourir divers lieux d’art contemporain.

Peinture mais aussi pâte à modeler, chansons, cuisine, écriture, ballades.

Poï Poï c’est pas fini

Site : en mouvement entre Perrache, Subsistances, galeries d’art, chez Lola pour voir la Joconde. Exercices d’accrochage en fin de stage.

5 jours / 30 heures

25 février au 1er mars 2019
Horaires : 10H – 13H / 14H – 17H

Intervenants : Antoine Bachmann, Gustave Birchler, Hugo Genet
(3 étudiants de l’Ensba 5e année art)

La proposition portera sur des questions propres à l’amorce d’une pratique artistique, une pratique poétique, un regard ou un questionnement.

Comment se construit la pratique et ce qu’elle construit.

À ces questions s’ajoutera celle de la peinture : faire de la peinture / faire peinture. Il s’agira de chercher la peinture un peu partout, et ailleurs.

La recherche s’engage et procède d’un choix vaste de décisions à prendre, la pratique est permanente et multiple : elle se nourrit des échanges, et de ce qui est en périphérie.

La proposition du stage s’articulera alors autour du monde : voir, faire voir, faire faire voir tout en engageant le dialogue. Il s’agira de penser la pratique comme une approche plutôt qu’un temps ou qu’un moment.

Quand ça commence, quand ça finit, ça finit pas : c’est en cours.

C’est pas fini.

Matériel à apporter (provisoire) :

Partenariat avec BOESNER : du matériel sera fourni pour ces stages. La liste définitive sera établie fin janvier.

Tous les types de supports et de techniques sont acceptés. La diversité des propositions permettra de croiser les expériences et les pratiques.

Tous publics / postulants aux concours en écoles d’art / 10 participants maximum.