Accent sur l’expérimentation et la découverte (Perrache)

« Pourquoi pas la serviette-éponge, la pomme de terre, la lessiveuse, l’anthracite ?
 Sur tous les tons possibles ? » Francis Ponge, Le parti pris des choses.

Cet atelier se déroule de façon à laisser une marge importante à l’expérimentation, à l’interprétation et à l’intuition. Le travail porte sur la perception de chacun, ainsi que sur la compréhension subjective qu’engendrent les expériences liées à la représentation de ces « choses » qui nous entourent. Il ne s’agit pas forcément donc de respecter des règles dites « académiques », mais plutôt de découvrir, garder, et parfois mettre à mal, sa manière de dessiner.

« Mérite seul d’être appelé « bon dessin » celui auquel on ne peut rien changer sans détruire cette vie intérieure – sans qu’il faille considérer si le dessin contredit ou non les règles de l’anatomie, de la botanique ou de toute autre science… »
 Vassily Kandinsky, Du spirituel dans l’art.

« Même quand on voit quelque chose et qu’on le dessine, on réfléchit sur le « comment-on-dessine », sur les petits points par exemple, les petits crochets, les taches, les lignes, les courbes, et ainsi de suite… »
Georges Baselitz, Ce que tu n’es pas est un autoportrait

Il s’agit de se familiariser aussi bien avec les techniques sèches (crayon, mine de plomb, fusain, pastel…) qu’avec les techniques à l’eau (encre, aquarelle, gouache…), mais aussi de faire des passerelles avec d’autres outils, comme le monotype ou la photographie, le découpage ou le collage… – toujours en lien étroit avec le dessin au sens premier.
 Au fur et à mesure des acquisitions, des sujets plus libres, passant parfois par l’abstraction, permettent d’utiliser les techniques abordées de façon plus personnelle.
 Des exemples, choisis dans différentes périodes de l’histoire de l’art, sont montrés régulièrement, afin d’illustrer et de développer les objectifs de chaque période.

Cette année, chacun des deux cours aura sa spécificité : le mardi sera axé sur le « noir et blanc » (au sens large : valeurs, contrastes, clair-obscur, monochrome…) et le jeudi sur la couleur – tout en gardant, dans les deux cours, cet esprit d’expérimentation et de découverte en dessin.

Lieu
Perrache
Capacité maximum
20
Niveau
tous publics

Cours

MARDI – le noir et blanc 17:30 – 20:30
JEUDI – la couleur 17:30 – 20:30